Inauguration du Centre Spatial Universitaire

( 7 Mars 2017 )

Le 1er Centre Spatial Universitaire français a été inauguré ce mardi. Un rendez-vous où étaient présents institutionnels, politiques, académiques, industriels, chercheurs et soutiens … Déjà en service depuis un an, ce bâtiment unique en France, rassemble étudiants, chercheurs et industriels autour des nanosatellites et s’est doté d’équipements de pointe pour réaliser un nanosatellite de A à Z. C’est donc dans une ambiance mêlée d’excitation et d’émotion que les membres du centre spatial et les étudiants en stage ont guidé la visite, à travers différents espaces où les attendaient des démonstrations :
  • la salle blanche « vierge de toute poussière » où ils assemblent les nanosatellites,
  • la salle de contrôle, pour suivre l’évolution du nanosatellite dans l’espace et communiquer avec lui,
  • ou encore la salle d’ingénierie concourante, où chaque composant et paramètre du nanosatellite est calculé.

Un cadre de formation privilégié dont vont pouvoir profiter les étudiants, avec une approche très concrète du secteur, familiarisés aux mêmes méthodes de travail que l’industrie. Frédéric Saigné, directeur de la Fondation Van Allen, qui accompagne stratégiquement et financièrement le centre spatial et finance notamment de nombreux stages étudiants, se félicite du parcours réalisé : « L’idée depuis le début est de placer l’étudiant au coeur du tryptique formation-recherche-industrie et sur des projets concrets, afin de les rendre opérationnels dès la fin de leur cursus et qu’ils trouvent du travail rapidement. C’est déjà le cas pour les premières promotions de jeunes qui ont développé le nanosatellite ROBUSTA, et nous espérons qu’il en sera de même pour ceux à venir. Avec ce cadre de travail, nul doute que nous leur offrons le meilleur pour booster leurs compétences. » L’Université de Montpellier semble également bien engagée dans cette voie : elle lance à la rentrée 2017 une nouvelle formation en ingénierie des systèmes spatiaux, le CMI ISS, du Bac+1 au Bac+5, qui permet aux jeunes de faire des stages dès la première année au centre spatial universitaire. + d’infos sur www.csu.edu.umontpellier.fr/formations-et-stages/formations/cmi-systemes-spatiaux/